Histoire - Resonance TJL Inc.

RÉSONANCE TJL Inc
Aller au contenu
HISTORIQUE
 
Vers la fin des années 1970, la plupart des systèmes stéréo maison sonnaient considérablement mieux que les systèmes de haut-parleurs témoins utilisés dans la production même des enregistrements.  Les haut-parleurs de la régie avaient pour rôle, particulièrement pour la production musicale, de jouer FORT, mais pas nécessairement de reproduire le son avec haute-fidélité.  De même, en ce temps-là, on avait une compréhension très limitée de l’importance du design de l’environnement d’écoute.  Les haut-parleurs étaient typiquement suspendus au plafond ou installés dans des soffites.  Des plafonds en compression qui descendaient vers le point d’écoute étaient la norme.  Ces installations pouvaient avoir un « look » acoustique, mais étaient la cause d’une sérieuse dégradation de la qualité du son.  C’était une source constante de frustration pour les gens derrière la console qui ne pouvaient pas se fier à ce que leurs oreilles leur disaient.
 

Gardant cela à l’esprit, Jean-Luc Louradour, magicien de l’électronique, commença à expérimenter et tester des systèmes d’écoute, tout d’abord au Studio Morin-Heights avec les mixeurs Claude Demers et Nick Blagona, Ian Terry et Billy Szawlowski au Studio Tempo et plus tard avec Tim Hewlings et Philippe Espantoso de Son Québec.  Leurs recherches menèrent Tim et Jean-Luc jusqu’à la sommité en matière de haut-parleurs au Conseil National de la Recherche, le Dr Floyd E. Toole.  Des tests d’écoute, des mesures de haut-parleurs, ainsi que des heures de discussion suivirent et c’est ainsi que naquit leur fascination pour l’acoustique.  Les deux complices assistèrent à des séminaires et conférences données par le Dr Richard Heyser du Jet Propulsion Laboratory (inventeur de la spectrométrie temporisée  TDS) et par le Dr Leo Beranek.  Ils ont aussi étudié les techniques de mesure acoustique et l’instrumentation chez Brüel and Kjaer.
 

À ce moment-là, Jean-Luc et Tim commencèrent recevoir des demandes de conseils de la part des studios locaux afin d’améliorer la qualité de leur sonorité.  En 1986, lorsque Studio Tempo eut besoin d’un nouveau studio, on fit appel aux connaissances de Jean-Luc afin d’en élaborer le design.  Jean-Luc invita Tim à contribuer au projet et une année plus tard, en 1987 leur collaboration fut officialisée par la création de Résonance TJL inc.
 

Jean-Luc apporta ses vastes connaissances en électronique avec un diplôme d’ingénieur technicien de l’École Technique Supérieure (ETS) de Le Locle, en Suisse.  Depuis son arrivée au Canada, Jean-Luc avait passé plusieurs années à travailler comme directeur technique pour Le Studio Morin-Heights, les Studios de Son Québec et le Studio Tempo.  De son côté, Tim avait une solide expérience en musique, ayant voyagé en tournée et enregistré avec son groupe « Les Sceptres » dans les années 60, et ensuite terminé un bacc en théorie musicale à l’Université McGill.  Par la suite, pendant une quinzaine d’années, il a travaillé comme preneur de son et mixeur.
 

Cette combinaison particulière d’expériences apportait une perspective unique au travail de Résonance.  Avoir la capacité de visualiser un projet sous son aspect technique et architectural, aussi bien que du point de vue de l’opérateur et de l’artiste offrait un avantage distinctif.  
 

Résonance a été parmi les premières firmes de consultation en acoustique à adopter la technologie informatisée de mesures et de design.  L’utilisation des mesures du type SBPA basées sur les recherches de Manfred Schroeder, de même que les instruments de mesure traditionnels, aussi bien que les outils informatisés de design comme EASE et Autocad, fait de Résonance une entreprise positionnée de façon unique dans les domaines du design et du mesurage acoustiques, ainsi que de l’étalonnage de systèmes d’écoute.


Retourner au contenu